Festival du livre

Biennale des littératures

Rencontre avec le bédéiste Al' Mata

Après avoir étudié l’album "le retour au pays d’Alphonse Madiba, dit Daudet", les élèves de 5°B ont enfin la chance de pouvoir échanger avec Al’Mata, l’auteur...

Présentation de l’auteur :

"A l’âge de cinq-six ans, Alain Mata dessinait déjà. Il a commencé à apprendre seul puis il a fait plusieurs écoles dont celle des Beaux-Arts. Cet homme a débuté dans la bande-dessinée à l’âge de dix-sept ans. Il se passionne également pour la musique, d’ailleurs, il ne peut dessiner sans elle car elle lui donne l’inspiration. Il connaît beaucoup d’autres auteurs et veut s’associer avec Tulic. Il réalise ses dessins avec de l’encre et des peintures aquarelles. En général, la réalisation d’une bande dessinée prend entre six et douze mois. Dans son pays, la République Démocratique du Congo, la plupart des lecteurs n’ont pas assez d’argent pour acheter ses livres, alors il a dû voyager en Europe pour pouvoir poursuivre sa carrière."

Impressions :

"j’ai été choqué par le fait qu’au Congo la caricature politique est vue d’un mauvais oeil, comme si le rire tuait." Mathieu

"J’ai appris que l’Afrique est pauvre, les africains ne peuvent pas s’acheter de BD sinon ils doivent se priver de nourriture. Quand je pense que j’ai 100 BDs chez moi !" Emma

"Je me suis fait une autre idée de l’Afrique que celle des reportages sur la pauvreté, la famine, la guerre. En réalité, il y a une richesse d’esprit hors du commun ; l’Afrique, c’est un pays multicolore". Paul

"Al Mata répondait à nos questions, il avait le sourire, ce que j’ai beaucoup apprécié. Après il nous a dessiné un beau personnage et j’étais vraiment émerveillée." Noëlie

"J’ai aimé la rencontre avec Al Mata, ça nous a permis d’en savoir un peu plus sur lui mais aussi sur les difficultés que rencontrent les auteurs africains." Lilas

"Rencontrer Al Mata a changé mon regard sur l’Afrique : je me suis rendue compte que chaque pays a sa culture." Adèle

"Ce qui m’a surpris, c’était la bonne humeur, la joie que ces auteurs avaient en eux." Benjamin

"Cette sortie m’a appris qu’il faut s’accrocher dans la vie." Marius